Avril – Frelons asiatiques

affichette frelons

Bonjour à tous,

Ce fameux mois d’avril, le mois du printemps des vrais beaux jours qui s’installent, des arbres fleuris qui rendent les paysages vivants et nous donnent le sourire, … est aussi le mois de la fin de la première période de piège du frelon asiatique. Cet insecte aussi appelé « VESPA VELUTINA NIGRITHORAX », et frelon à pattes jaunes ; nous vient de l’Asie et est maintenant bien installé dans notre région. Cet insecte peut être confondu avec le frelon dit « commun » mais n’a pas les mêmes impacts sur les ruchers.

Comme le précise très bien Erik BURDET : Ce n’est « pas d’un problème d’apiculteur. La lutte contre le frelon asiatique n’est pas de la seule responsabilité des apiculteurs qui ne sont que des lanceurs d’alerte. Parce qu’il est une menace pour la biodiversité, un danger potentiel pour l’homme, la lutte doit mobiliser l’effort de tous, notamment des collectivités touchées. Le monde apicole vient en soutien, grâce à son réseau de référents pour confirmer sa présence dans un secteur et peut aider à la recherche des nids ». Le journal de la ruche hiver 2018/2019

Si vous avez une suspicion de la présence du frelon asiatique chez vous, dans votre voisinage, … n’hésitez pas à faire des photos, à communiquer ces doutes à un apiculteur local, les services de votre commune, l’organisme FREDON ou FDGDON, … Il existe maintenant aussi un site internet http://frelonasiatique.mnhn.fr/ qui lui est dédié. (carte ci dessous issu de ce site)

Carte de la progression annuelle du frelon en France et zones limitrophes

Cette espèce exotique est classée par l’Etat sur la liste des espèces exotiques envahissantes présentant un danger de catégorie 2. L’objectif étant de limiter son développement et de maintenir le nombre de colonies et de reines fondatrices, gynes, à un niveau permettant aux apiculteurs de poursuivre leur activité. En déclarant la suspicion du frelon asiatique sur un lieu particulier, vous faites avancer le recensement et la recherche de nids pour leur destruction, indispensable pour limiter le développement exponentiel de cet insecte.

Les frelons impactent aussi les espèces d’abeilles sauvages et de guêpes.

Les abeilles de nos ruches quand elles commencent à être chassées par un frelon à l’entrée des ruches réagissent avec une réduction des sorties des butineuses voir l’arrêt. La colonie est alors affaiblie par les attaques et le manque de nourriture.

Bonne journée

Février

Bonjour à tous,

Actuellement, l’activité reprend dans les ruches à l’abri des regards. Elles profitent des rayons de soleil et des températures qui remontent. Elles sortent et profiteront bientôt des saules marsault qui montrent leurs jolis bourgeons duveteux blancs un peu plus chaque jour. Cet arbre possède un pollen qui contribue à une bonne reprise de la ponte de la reine qui a stoppé son activité ces dernières semaines. Les abeilles d’hiver s’activent alors à l’élevage des larves si la reine a repris sa ponte. Les « chatons » des noisetiers sont aussi prêts à être visité.

Dans le sud, le mimosa est en fleurs et permets aux abeilles et à nos yeux de se faire plaisirs.

Pour rappel, pendant la période hivernale où les températures sont en dessous d’une dizaine de degrés, les abeilles s’organisent pour se tenir chaud.

En dessous de 8 / 10°C, les abeilles font la « grappe » s’engourdissent on dit parfois qu’elles « hivernent ». Elles ne sortent que pour les vols de propreté. C’est à dire pour aller vider leur ampoule rectale à l’extérieure de la ruche.

HIBERNER : Engourdissement, vie ralentie, baisse de la température corporelle.

HIVERNER : Passer l’hiver dans un lieu à l’abri, ici la ruche.

N’oubliez nous ne sommes qu’au mois de février et les températures vont certainement de nouveaux chuter. Ne vous découvrez pas mais profitez bien des rayons de soleil qui redonnent vie aux chants des oiseaux, à la végétation et aux activités extérieures.

Bonne journée

 

Les papillons

Bonjour à tous,

Nous parlons des abeilles souvent comme de grands pollinisateurs mais elles ne sont pas les seules à distribuer le pollen de fleurs en fleurs malgré elles. Les papillons, les bourdons, …. participent également à cette mission primordiale au maintien de la biodiversité locale. Pensez à semer des plantes mellifères mais également des fleurs favorables au développement des papillons. Vous en serez les premiers récompenser.

Bonne journée

20 avril 2018

Ça y est les cerisiers ont presque perdu toutes leurs fleurs. Les feuilles sont présentes sur la plupart des essences d’arbres. Les pissenlits, les fraisiers régalent les abeilles. Les abeilles sauvages sont également bien présentes dans nos jardins. Elles sont arrondies, marrons et orangées. Essayer de les observer…

Avril 2018

Le mois d’avril commence tout juste mais les changements sur la nature s’opèrent chaque jour. Les saules marsault et les cornouillers mâles sont sur la fin de leurs floraisons, ils laissent leur place aux cerisiers qui ont leurs bourgeons prêts à s’ouvrir.