Location de ruche

Pour s’occuper correctement de ses abeilles, l’apiculteur doit être à l’écoute de la nature, observer les floraisons ou l’évolution de ses colonies. En novembre, le froid s’installe, les abeilles se font de plus en plus rares en dehors de la ruche. La colonie d’abeilles forme généralement une boule (grappe) pour se maintenir au chaud. De ce fait, Il faut savoir prendre les bonnes décisions, les laisser vivre mais intervenir quand il le faut.

Les bons gestes d’un apiculteur en hiver

L’apiculteur ne doit pas déranger les abeilles en hiver. La reine, pendant cette période diminue considérablement sa ponte. La colonie vie ainsi  au ralenti, sa seule préoccupation étant de se nourrir afin d’avoir l’énergie nécessaire pour maintenir la température de la grappe. Le risque en les dérangeant est de casser la cohésion de celle-ci. Elles ont besoin de calme et de tranquillité dans leur environnement. En revanche, il peut leur rendre visite mais de manière très rapide pour veiller au bon état de la ruche (branches tombées, toit renversé…) en limitant au maximum les perturbations.

  • L’apiculteur peut nourrir les abeilles avec du pain de sucre (candi) car le froid peut mettre en péril la vie des abeilles par le manque de nourriture. En effet, plus l’hiver est rude, plus la grappe formée par les abeilles se contracte, leur laissant un accès réduit au stock de provisions. Donc il doit avant tout veiller à ce que les abeilles aient assez de nourriture proche du couvain.
  • De plus, il doit protéger la colonie des intempéries et des prédateurs comme les rongeurs en installant une porte à l’entrée de la ruche qui les empêche de pénétrer dans la ruche.
  • En outre, bien fixer le toit de la ruche avec une grosse pierre, une sangle permet d’éviter qu’il ne s’envole sous l’effet du vent.
  • Il doit également veiller à installer des fonds de ruche aérés pour éviter une humidité excessive (formation de moisissure) et la présence de courants d’air.
  • En dehors du rucher : il est nécessaire d’entretenir les cadres de la ruche en les nettoyant. La période hivernale étant creuse, et propice à la préparation de nouveaux cadres et du matériel pour la saison apicole suivante.
  • Enfin, penser à déclarer sa ruche entre le 1 er septembre et le 31 décembre.

Ces conseils vous ont été utiles pour comprendre l’organisation de vos ruches et vous souhaitez en savoir plus ? Vous êtes intéressé par la location de ruche ? Notre équipe est à votre disposition pour toutes informations.