Jour du dépassement 2019

Cette année « le jour du dépassement » arrive encore plus tôt que les années précédentes : le 29 juillet 2019, l’humanité avait déjà consommé plus de ressources naturelles que la Terre n’est en capacité d’en produire en un an. A  partir de cette date, l’humanité vit « à crédit ». Aujourd’hui, il faudrait 1,75 Terre pour tenir le rythme de notre consommation actuelle de ressources.

Comment est calculé le jour du dépassement ?

La pression de l’activité sur terre est calculée à partir de la comparaison entre deux critères à savoir :

  • L’empreinte écologique de la population qui désigne les ressources naturelles dont l’humanité a besoin pour se nourrir et compenser les déchets qu’elle génère, y compris les gaz à effet de serre. En d’autres termes, cet indicateur mesure les surfaces alimentaires productives de terres et d’eau nécessaires pour produire les ressources qu’un individu, une population ou une activité consomme.
  • la biocapacité ou capacité biologique d’un territoire désigne sa capacité à produire des ressources naturelles renouvelables.

Ce calcul est réalisé par le Global Footprint Network à partir de données comme les terres cultivées et la consommation d’énergie.

Comment repousser le jour du dépassement ?

Pour repousser progressivement le Jour du dépassement, des solutions existent. D’après la WWF, réduire notre consommation de protéines animales nous permettrait de gagner 15 jours par an. Et réduire notre gaspillage alimentaire de moitié repousserait la date du jour du dépassement de 10 jours. De plus, protéger et régénérer les écosystèmes naturels dont dépend notre bien-être est essentiel pour vivre en équilibre avec la Terre.

Si vous souhaitez agir pour le développement durable de votre planète, la protection des abeilles est un excellent moyen de sauvegarder la biodiversité locale. Faites appel à notre équipe pour l’installation d’abeilles  dans votre entreprise  ou à votre domicile.