Découverte des abeilles

Les abeilles sont menacées par le syndrome d’effondrement. Ce phénomène encore difficile à cerner participe activement à leur disparition. C’est un désastre potentiel et imminent que chacun peut modestement repousser par de petits gestes. Découvrez quelques gestes simples pour aider les abeilles et augmenter la biodiversité !

Lutter contre le syndrome d’effondrement

Le syndrome d’effondrement ou encore « Colony Collapse Disorder (CCD) » est un phénomène de mortalité anormale et récurrente des colonies d’abeilles. En d’autres termes, c’est le fait que des abeilles domestiques, soudainement, à n’importe quelle période (sauf l’hiver où la ruche est presque dormante) n’entrent pas dans leur ruche. Il touche non seulement les abeilles et mais aussi la production apicole dans une grande partie du monde.

D’après les études menées par un groupe international et indépendant de 53 scientifiques, la forte mortalité des abeilles serait due à l’utilisation des pesticides tels que le néonicotinoïde qui serait en majeur partie responsable de l’intoxication des abeilles qui butinent les fleurs traitées, ou le varroa, un acarien spécifique aux abeilles. Mais le syndrome d’effondrement peut être expliqué par plusieurs autres facteurs : des virus comme celui de la bactérie noire, les OGM, les frelons asiatiques…

6 gestes pour améliorer la vie des abeilles

La première chose à faire est de vulgariser la menace qui pèse sur les abeilles. Parce que tout le monde n’est pas conscient du danger que l’agriculture moderne, dite conventionnelle, ou notre environnement représentent pour nos chères abeilles.

Consommez plus de miel !

Vous pouvez d’abord acheter du miel produit près de chez vous pour soutenir les apiculteurs de votre région. Et en passant, redécouvrez à quel point le miel est un aliment délicieux doté de formidables vertus tonifiantes, cicatrisantes et antiseptiques, pouvant souvent remplacer le sucre blanc qui a une faible valeur nutritive.

Ayez un jardin favorable aux insectes pollinisateurs

Si vous avez un jardin, un balcon ou quelques pots, plantez d’abord autour de vous ! Procurez-vous des graines bio de fleurs diverses appelées “mellifères” (dont le nectar permet de produire du miel), et saupoudrez-les dans votre jardin, votre terrasse ou vos balcons. Ne coupez pas votre pelouse trop court et laissez pousser les petites fleurs. De plus, vous pouvez laisser ensuite pousser une zone “sauvage” dans votre jardin que vous ne tondrez pas régulièrement ou pas du tout : cette zone deviendra vite une zone de biodiversité très appréciée des insectes et des abeilles.

Supprimez les pesticides de votre jardin

Les abeilles, comme tous les insectes et les fleurs sauvages ailleurs, souffrent beaucoup de la surutilisation des pesticides en particulier et des produits phytosanitaires de toutes sortes. Pour aider les abeilles, bannissez donc tous les pesticides et herbicides de votre jardin.

Accueillez des abeilles sauvages et insectes pollinisateurs

Vous pouvez héberger des abeilles sauvages chez vous en construisant un abri pour les loger, surtout pendant la période hivernale.

Parrainez une ruche

Le parrainage d’une ruche ou d’une fraction de ruche permet à chacun de participer à une démarche qui vise à multiplier les ruchers, et augmenter les chances de survie des abeilles. Ainsi votre nom sera inscrit sur la ruche. Vous recevrez des pots de miel correspondant à votre parrainage.

Lutter contre les frelons asiatiques

On estime qu’il faut 10 frelons asiatiques pour détruire une ruche entière. Un coup dur pour l’apiculture française, qui souffre déjà depuis plusieurs années d’une baisse importante du nombre d’abeilles présentes dans les ruches. Les frelons asiatiques construisent d’énormes nids sphériques qui sont faciles à identifier et doivent être détruits.

Augmenter la biodiversité doit être au cœur de nos préoccupations. Ces conseils vous ont été utiles et vous souhaitez partir à la découverte des abeilles et agir sur votre empreinte écologique? Visitez notre page dédiée ou contactez notre équipe pour plus d’informations.