, ,

Le mois de mai

Abeilles qui font la barbe

Le mois de Mai, c’est le début de la haute saison en apiculture.

Sur les ruchers urbains, nous produisons du miel toutes fleurs, dont le goût est spécifique à la flore qui entoure votre site.

Pour les apiculteurs professionnels, c’est le début des transhumances qui consiste à déplacer les ruches à proximité des grosses floraisons. Ce sont alors des miels monofloraux. Les abeilles ont désormais finis leur séjour à proximité des grandes étendues jaunes que constitue le colza. Cet oléagineux  colore successivement la France du Sud au Nord et d’Ouest en Est. Il en est sorti un miel clair dont la principale caractéristique est de cristalliser très rapidement tout en virant au blanc. Gare à l’apiculteur qui attend trop longtemps pour récolter ce miel, car il risque de voir son trésor emprisonné dans les hausses sans plus aucune possibilité pour l’extraire.

Depuis peu, les ruches ont été déplacées et les abeilles virevoltent désormais sur les fleurs blanches de l’acacia. Pour ce dernier, la météo est déterminante. De fortes pluies et il ne restera plus grand-chose à butiner de ces fleurs fragiles.

Peu importe le type de miel récolté, un critère reste primordial pour assurer une bonne récolte, il s’agit de la météo. Sans beau temps, pas de sortie des butineuses. Sans sortie des butineuses, pas de collecte de nectar. Et sans nectar, pas de miel !

On espère donc de  tout cœur que la saison sera belle et ensoleillée. Pour les abeilles mais aussi pour nous.

Le printemps est aussi la période de l’essaimage naturel des colonies. C’est le plus souvent par une belle journée et quand le soleil est au plus haut que l’essaim prend son envol dans un immense tourbillonnement d’abeilles. Les « éclaireuses »cherchent alors un autre gîte où elles pourront à nouveau s’installer. C’est tout simplement la méthode de reproduction naturelle des colonies.

Abeilles qui font la barbe

Abeilles qui font la barbe, signe d’un essaimage imminent.